Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Apple: quand un responsable anti-fraude en fait lui-même

Gene Levoff, ancien directeur d'Apple, avait entre autres charges de s'assurer que les employés de la société ne commettaient pas de délit d'initié. Pour cela, il avait accès aux résultats trimestriels de la société bien avant qu'ils ne soient rendus publics. Il pouvait ainsi s'assurer que des salariés n'en profitaient pas pour vendre ou acheter opportunément des actions.

Il a fini par se prendre au jeu contre lequel il était censé lutter et a utilisé ces informations pour acheter et vendre des actions au moment le plus opportun.
Il aurait ainsi gagné 277 000$ et évité des pertes de 377 000 dollars.

Plaidant coupable il a négocié une peine de quatre ans de probation en plus d'une amende d'environ 604 000$.

Pas certain que cette peine soit dissuasive pour d'autres qui auraient les mêmes idées. Les procureurs fédéraux sont d'ailleurs de cet avis.

Sondage

Pensez-vous encore qu'Apple puisse révolutionner vos usages informatiques ?