Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Royaume-Uni: un nouvel exemple d'ultra optimisation fiscale dont Apple use jusqu'à la corde

iNews rapporte les derniers méfaits en termes d'optimisation fiscale dont Apple est si friande.
Le site rapporte que sa filiale Apple Retail (en charge des Apple Store) a fait au Royaume-Uni un chiffre d'affaires de 1,37 milliard de livres sterling lors de son dernier exercice et un bénéfice brut de 337 millions de livres.
Malgré cela, elle a déclaré un bénéfice net de 39 millions de livres et ne paiera au final que 6,2 millions d'impôt sur les sociétés.
Comme toujours, les bénéfices ont été aspirés dans des pays à la fiscalité plus avantageuse par des jeux de facturation, certes légaux, mais frustrants alors que l'on rentre dans une période ce crise énorme.
Pendant ce temps, les fiscalistes de la société ont été payés la bagatelle de 25 millions de livres pour leur travail.

Pour finir, car il y a pire, la société compte récupérer ces 6,2 millions cette année, escomptant faire un déficit à cause de la crise Covid.

Comme toujours, pour commenter ces propos, Apple a voulu rappeler qu'elle est le plus gros contribuable au monde. C'est certainement vrai, mais ce serait tellement plus honnête de payer dans chaque pays les impôts dûs.
PS: pour la TVA, les vendeurs ne font que de la collecte, elle ne doit pas entrer en compte.
PS2: L'Europe tranchera la semaine prochaine sur l'appel d'Apple et de la république d'Irlande au sujet de la demande de remboursement des 13 milliards d'euros.

Sondage

Quel est le prix maximum que vous mettez dans votre Mac ?