Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Prise en main du Google Pixel 4

Présenté le 15 octobre dernier lors de l’évènement Made by Google, le Pixel 4 se démarque de ses prédécesseurs en mettant l’accent sur de nouvelles technologies. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main. Voici nos impressions.

Pour ce qui est du design, ce n’est pas encore ça. Le Pixel 4 fait mieux que le Pixel 3 et en particulier que le Pixel 3 XL avec son encoche profonde et plutôt disgracieuse mais le résultat n’est toujours pas très harmonieux. L’encoche fait place à une large bordure supérieure tout en conservant une bordure inférieure plus conséquente que celle de ses principaux concurrents.


Pixel 4 et iPhone XS


Cependant, cette bordure est en quelque sorte un mal pour un bien. Elle accueille un concurrent direct à Face ID : Face Unlock. C’est en effet la première technologie de reconnaissance faciale pouvant réellement être comparée à ce qu’a introduit Apple il y a 2 ans avec l’iPhone X. Le fonctionnement est similaire : un projecteur infrarouge projette des points lumineux, invisibles à l’œil nu, qui sont ensuite analysés par deux caméras infrarouges et comparés au modèle 3D du visage enregistré.


Dans nos tests, la technologie est très rapide, voire même parfois plus rapide que celle d’Apple, l’absence d’animation de déverrouillage y contribuant fortement. Mais pour ce qui est de la sécurité, pas sûr qu’on soit au même niveau que ce que propose Apple : Google a fait le choix de procéder au déverrouillage du téléphone que les yeux du propriétaire soient ouverts ou fermés.



Au sein de cette encoche siège également un radar utilisé pour la fonctionnalité Motion Sense permettant par exemple de faire défiler de la musique sans avoir à toucher l’écran. Dans les faits, ça ne marche pas à tous les coups et il faut répéter les gestes pour se faire comprendre. Ça reste une fonctionnalité un peu gadget à l'utilité relativement limitée.


Les Pixel ont jusqu’à présent été très bons en photo et ce dernier modèle ne déroge pas à la règle. Le mode nuit introduit par le Pixel 3 est toujours présent et fonctionne plutôt bien. Un capteur téléphoto s’ajoute au capteur principal (pas d’ultra grand-angle).


Sans mode nuit


Avec mode nuit


L’écran 90 Hz est un vrai plaisir pour les yeux. Les animations sont très fluides, ce qui améliore grandement l’expérience d'utilisation. La batterie en prend cependant un coup. Notre Pixel 4 a eu du mal à finir ses journées.

On notera que les Pixel 4 et Pixel 4 XL proposent des options de stockage plutôt faibles pour le marché, 128 Go étant la capacité maximale. Il n’y a d’ailleurs aucun moyen d’étendre la capacité de stockage après coup, le Pixel n’étant pas équipé d’un port de carte micro-SD.

Le Pixel 4 est donc un smartphone qui a du bon et du moins bon. D’un côté, il est équipé d’un des meilleurs appareils photo du marché et d'un très bel écran. De l'autre, plusieurs points sont décevant comme le design, l’autonomie et la capacité de stockage limitée. On appréciera tout de même que Google propose toujours un téléphone relativement compact comme le Pixel 4 dans sa gamme (taille très similaire à un iPhone X/XS/11 Pro) dans un monde où les téléphones sont de plus en plus volumineux.

Sondage

Est-ce qu'Apple vous fait encore rêver ?