Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

El Capitan: le nouveau Snow Leopard

Mac OS X , a connu une vie assez turbulente. La première bêta de cet OS a été vendue par Apple lors d'une Apple Expo. Elle était inutilisable au quotidien mais a surtout permis de redonner confiance dans l'avenir d'Apple qui était alors dans une de ses périodes les plus sombres.
La première version officielle d'OS X 10.0 était pratiquement inexploitable au quotidien également. Si les plus courageux l'ont adopté, seuls les employés d'Apple travaillaient dessus au quotidien, forcés de l'utiliser et cela ne les a pas réellement aidé à être productifs.
Il aura fallu attendre en gros la version 10.2 pour que l'on puisse réellement commencer à se sentir à l'aise dessus. La maturité de ce système est en gros arrivée avec la 10.4. On avait un système stable et productif.
La 10.5, Leopard s'est inscrite dans cette continuité et c'est certainement la 10.6 qui a fini de donner ses lettres de noblesses à OS X. D'ailleurs cette version est encore largement utilisée, même sur des Mac qui auraient été capables de faire tourner des versions plus récentes. Elle était tout simplement l'aboutissement de la 10.5, Apple ayant décidé de faire une pause dans les nouveautés pour stabiliser et optimiser le tout.

Ensuite, Apple a abandonné le Mac devant l'OS X et l'on est passé à Lion, la 10.7 avec de nouveau une flopée de nouveautés. La 10.8, Mountain Lion s'inscrivait également dans une stabilisation de la 10.8 mais Apple s'est quand même sentie obligée de rajouter une flopée de nouvelles choses.

La 10.9, Mavericks a continué à vouloir apporter son lot de nouveautés avec un succès mitigé surtout par la survenue de plus en plus de problèmes récurrents au niveau du Wi-Fi qu'il a fallu un temps fou pour stabiliser, juste à temps pour que la 10.10 n'arrive et ne remette les mêmes problèmes sur le tapis. A force de vouloir rendre nos Mac trop ouverts et communicants avec les appareils sous iOS certaines choses essentielles semblaient ne plus vouloir marcher.

Avec OS X 10.11, El Capitan, Apple semble bien vouloir revenir à son cycle habituel d'OS X, alternant versions contenant beaucoup de nouveautés et versions revoyant les bases pour les rendre plus stables. Il était probablement temps car à force de vouloir proposer sans cesse de nouvelles choses plus attrayantes sur le papier que dans les faits la société était en train de provoquer une fragmentation de plus en plus importante de son OS.
Aujourd'hui, on a encore un gros parc de Mac qui tourne sous la 10.6, et des autres sous les 10.8, 10.9 et 10.10. OS X.11 vise donc à récupérer le maximum de monde sous son giron et le fait qu'il supportera les mêmes machines que la 10.10 va l'aider.

On ne peut que saluer cette pause bienfaitrice. Si les précédentes versions d'OS X visaient les clients et futurs clients en leur donnant une convergence avec iOS pour bénéficier du "halo", la prochaine sera destinée aux utilisateurs et elle nous redonne un enthousiasme que nous n'avions pas ressenti depuis quelques années à l'annonce d'un nouvel OS X.
Metal s'annonce très prometteur même s'il faudra un moment pour en tirer parti. L'activation du TRIM sans avoir à jongler avec le code des extensions et craindre une machine ne redémarrant pas après une mise à jour est aussi essentielle est à elle seule une avancée incroyable pour "l'OS le plus moderne du monde".

On peut espérer revenir aux fondamentaux d'Apple, acheter une machine, la démarrer et commencer à l'utiliser sans se poser des questions sur le pourquoi et comment des choses qui ne semblent pas fonctionner. On désespérait que la chose puisse de nouveau arriver un jour et nous sommes ravis que ce soit bientôt de nouveau une évidence.

Sondage

Quel est le prix maximum que vous mettez dans votre Mac ?