Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

[Mise à jour] Les backdoors d'iOS révélées à la conférence HOPE/X

Jonathan Zdziarski, un expert de la police scientifique américaine, a fait une annonce étonnante à la conférence Hackers On Planet Earth (HOPE/X) qu'iOS contiendrait de nombreuses backdoors qui pourraient permettre à Apple et au gouvernement de récupérer des données privées. Un certain nombre de services tournants sur iOS, sans besoin d'être dans un mode développeur, permettraient d'extraire des données du mobile et de les récupérer grâce à des outils de la police scientifique.

Par exemple, comme Jonathan l'explique dans sa présentation dont les slides sont disponibles ICI.

  • com.apple.pcapd qui snif et dump toute l'activité réseau (un sniffer serait donc intégré à 600 millions d'appareils)
  • com.apple.mobile.file_relay qui liste entre autres : les comptes configurés sur le matériel (Twitter, FB, email, ...), la base des contacts en SQLite (et contenant les éventuelles entrées effacées), les caches (photos partagées, dernier écran affiché, presse-papier, ...), logs GPS, calendrier, notes, messages vocaux, SMS, ...

Tous ces services contournent tout chiffrement côté iOS et Jonathan Zdziarski est persuadé que les sociétés éditrices de logiciels pour la police judiciaire sont d'ores et déjà capables d'extraire des données qui pourraient être réclamées dans le cadre d'enquêtes. On ne sait pas si la NSA y a accès.

Néanmoins Jonathan essaye de dédramatiser sur son blog. Il ne croit pas en une conspiration Apple/NSA. Son message dit simplement que certains services (comme le sniffer) n'ont rien à faire dans 600 millions de smartphnoes et espère qu'Apple corrigera le tir !

[MàJ] Apple a formellement démenti avoir installé des portes dérobées dans ses produits et réaffirme n'avoir jamais coopéré avec une quelconque agence gouvernementale pour l'aider à espionner ses clients et ne le fera jamais.

Sondage

Quel est le prix maximum que vous mettez dans votre Mac ?