Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

News du jeudi 04 janvier

Mise à jour de sécurité pour ARM

ARM a publié une mise à jour de sécurité qui confirme donc que ses puces aussi sont touchées par les failles dont nous avons parlé.
Elle concerne les processeurs Cortex-A8, Cortex-A9 et Cortex-A15.
Or certaines puces "maison" d'Apple utilisent ces cœurs, dont voici une liste réalisée par 9to5Mac:

iPhone 4
iphone 4s
iPhone 5
iPhone 5c
iPad (1ère génération)
iPad 2
iPad (3e génération)
Apple TV (2e génération)
Apple TV (3e génération)
iPod Touch (4ème génération)
iPod Touch (5ème génération)

On verra ce qu'Apple en dira.

Partager sur

Barclays estime les pertes d'Apple liées à l'affaire des batteries

Les estimations des analystes sont comme les promesses, elles n'engagent que ceux qui y croient. Toutefois, faute de mieux il est intéressant parfois de les écouter.
Ainsi, Barclays a tenté d'estimer le préjudice (oui cela s'appelle ainsi même dans ce cas) que va provoquer à Apple l'affaire malheureuse des batteries d'iPhone et l'énorme erreur de ralentir les appareils pour le masquer en partie.

Il y aurait ainsi 519 millions d'appareils potentiellement éligibles à cet échange. Barclays estime qu'il y aura 10% des clients qui feront un échange, soit 1,56 milliard de dollars de revenus pour Apple à 29$ l'unité. Toutefois, dans le même temps, cette affaire pourrait faire perdre à Apple 16 millions de ventes, soit 10 milliards sur une année. On arrive donc à une perte de près de 8,5 milliards.

Nous pensons que bien plus de 10% des utilisateurs vont demander un échange de la batterie de leur iPhone. A 29$, c'est plutôt une aubaine et cela concernera à notre avis l'essentiel des clients (au courant mais on en a beaucoup parlé) ayant un iPhone dont l'autonomie a forcément beaucoup régressé.
A ce jeu, nous tablons donc plus sur une centaine de millions d'échanges au bas mot. Cela va rapporter dans ce cas au moins 2,9 milliards de dollars à Apple, mais elle va devoir engager d'autres Genius pour gérer les afflux et faire relancer des chaînes de production pour fabriquer ces batteries.
En toute franchise, nous ne pensons pas que cela aura à terme un préjudice sur l'image de marque de la société. Toutefois, cela va simplement prolonger l'espérance de vie des anciens iPhone, 6, 6S et surtout à terme le 7, ce qui risque de ralentir les ventes d'appareils neufs.

Bien entendu tout cela ne prend pas en compte les procès lancés partout dans le monde, qui pourraient forcer Apple à faire marche arrière sur ces bridages et à rembourser les clients pour ces échanges de batteries.

Partager sur

Il faut 17h pour que des traces de brûlé apparaissent sur la dalle de l'iPhone X

Cetizen a testé la résistance d'écrans OLED de smartphones aux effets de brûlé provoqués par un affichage trop prolongé d'une même image sur un écran.
Selon le test, il faut 17h pour que l'iPhone X soit endommagé, de manière toutefois très peu marquée.

Voici le résultat au bout de 510 heures sur la photo.

L'iPhone X est au milieu entouré par le Galaxy S7 Edge au dessus et le Galaxy Note 8 au dessous.

Cela reste très discret sur l'iPhone X, certainement assez pour ne pas craindre de voir son écran brûlé durant la vie de l'appareil et pour un usage classique.
Partager sur

iMac Pro: seuls les CSAA pourront modifier la configuration mémoire à partir de février

Macrumors a mis la main sur une note interne d'Apple.
On y apprend que seuls les CSAA seront à même de changer les barrettes de RAM d'un iMac Pro. En effet, selon cette note, il est indispensable de détenir un raidisseur destiné à éviter que la carte logique ne soit endommagée lors de la désinsertion et la mise en place de barrettes.
Pour le moment tout du moins, les Apple Store ne réaliseront pas cette opération, certainement jugée trop chronophage par Apple. Ils réaliseront toutefois les opérations SAV classiques.

On ne peut que déplorer une fois encore qu'Apple n'ait pas décidé d'installer une trappe au dos des machines. Cela aurait été une grande valeur ajoutée, compensant largement la cicatrice au dos de cette machine.

Partager sur

L'euro est à 1,20 dollar. Apple devrait revoir le prix des Mac à la baisse

Apple va annoncer les résultats de son dernier trimestre échu le premier février prochain. Ils seront plus que certainement très bons grâce aux ventes, mais aussi un autre facteur, le cours du dollar.
En effet, la monnaie américaine ne cesse de se déprécier face à l'euro. Dans les 6 derniers mois l'euro est passé de 1,1$ à plus de 1,2$. Cela signifie qu'Apple a gagné plus d'argent sur les produits vendus dans la zone euro.
Notez que dans la même période les produits Apple vendus en Grande Bretagne ont vu leur prix augmenter pour prendre en compte la baisse de la livre sterling.
Pour prendre un exemple simple, un iMac Pro de base vaut aux Etats-Unis 4163 euros HT contre 4580 euros HT en France. Cela représente chez nous un surcoût de 9,1%, ce qui est très important, même si l'on prend en compte la seule différence réelle, un clavier AZERTY.

Il serait peut-être temps qu'Apple songe à revoir à la baisse les tarifs de ses produits pour prendre en compte ce facteur.

Partager sur
Sondage

Est-ce que la puce T2 vous dissuade d'acheter un nouveau Mac ?