Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Apple n'a pas renoncé au marché automobile

[MàJ] Il s'agissait bien entendu d'un poisson d'avril.

Alors que la période est trouble autour des véhicules autonomes ou censés l'être, on en apprend un peu plus sur les velléités d'Apple sur ce segment. La société, contrairement aux autres, est très discrète dans ce domaine et ne communique pas du tout.
Cela a en fait commencé il y a quelques années avec la volonté de créer de toutes pièces un véhicule, comme l'a fait Tesla. Apple a depuis abandonné ce projet trop coûteux et aux retours sur investissement incertains, même à long terme, pour finalement accepter de se cantonner au rôle de sous-traitant pour d'autres marques.
Elle a développé en interne tout le nécessaire pour rendre une voiture autonome. Pour commencer, elle a créé un nouveau processeur dédié baptisé en interne AxCar qui aurait 20 cœurs ARM hautes performances et 60 cœurs graphiques pour faire du GP-GPU. Cette puce aurait la puissance de 10 Mac Pro corbeille haut de gamme, assez pour gérer sans faille les nouveaux systèmes Lidar créés spécifiquement pour Apple par un sous-traitant. Ces nouveaux systèmes ne se contentent pas de lire les panneaux, feux tricolores ou obstacles mais sont capables grâce à un dérivé de FaceID de connaître leur environnement, les objets et les personnes qui évoluent dedans. Le système serait même capable de deviner les intentions d’un piéton sur le trottoir pour prédire s’il ne risque pas de traverser brusquement.

Le plus fort dans ce système embarqué n’est pas seulement sa capacité de calcul, de lecture de l’environnement et la puissance de carOS, mais aussi le fait qu’il communique en direct avec les serveurs Apple qui exploitent en parallèle les données recueillies par tous les appareils iOS placés autour.

Ainsi la voiture est informée si une personne utilisant des AirPods risque de traverser la rue sans se rendre compte de son arrivée, si une autre regarde son iPhone en traversant sans voir si une voiture arrive…

Les tout premiers tests ont commencé et ces véhicules rouleraient parfaitement, s’insérant dans leur environnement comme des poissons dans l’eau avec une fluidité parfaite de leur conduite.
Il reste toutefois quelques problèmes à gérer. Pour commencer, les échanges de données sont tellement importants qu’il faut attendre la 5G pour ne pas que le système soit trop vite saturé.
Ensuite, il faut revoir à la baisse la consommation du système encore trop forte qui pèse sur l’autonomie globale des véhicules électriques sur lesquels il est installé, la réduisant de 20%.

Cela pose aussi un problème d’autonomie sur tous les appareils iOS qui sont autour de ces véhicules et qui sont sollicités pour transmettre énormément de données.
Apple travaille en particulier sur ce dernier point en améliorant sans cesse son application Plans pour que ses voitures ne risquent plus de se perdre ou de ne pas comprendre leur destination et soient obligés de la demander à des appareils iOS autour.
Parmi les autres soucis, il y a bien entendu des bugs pas trop dangereux comme celui qui fait que la voiture affiche en clair sur son écran le code permettant de la démarrer et de partir avec.
Il faudra attendre également que le prix de la mémoire Flash baisse car actuellement, pour gérer toutes ces données, le système (peu optimisé il est vrai) disponible en 12 langues nécessite 1 Po de mémoire Flash.

Toutefois les choses avancent et Apple devrait sortir un truc impressionnant un jour.

Sondage

Comptez-vous acheter un HomePod ?