Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

iPhone X fausse bonne idée d'Apple ?

Voilà 10 ans que le premier iPhone est sorti, et près de 8 ans qu'il est devenu pour Apple la poule aux œufs d'or qui permet à la société de voler de records en records jusqu'à devenir ce qu'elle est aujourd'hui, une puissance économique sans pareil.
Consciente de l'importance vitale de cet appareil la société a tenté de se diversifier sans arriver à recréer ce miracle économique, iPad, Apple Watch, Touch Bar...
Elle a surtout veillé à se protéger de tout accident industriel qui aurait fait plonger ses résultats, allant jusqu'à l'absurde comme lors de l'Antennagate en 2010, où les clients qui se plaignaient ne savaient pas tenir leur iPhone comme il faut.

Depuis cette histoire, les évolutions de l'iPhone ont été très raisonnées, sans ruptures et parfois imposées par la concurrence comme le format des iPhone 6 et surtout 6 plus, mais aussi par de bons apports comme le Touch ID.
Il fallait toutefois refaire son retard sur la concurrence tout en se démarquant une fois de plus, mais sans prendre le moindre risque technologique.

C'est là qu'est arrivée la gamme 2017 d'iPhone ou comment concilier des choses qui ne le sont pas forcément.
On a d'un côté l'iPhone 8 qui aurait tout aussi bien pu s'appeler 7S et qui est le produit de la continuité parfaite, utilisant des technologies éprouvées et améliorées mais sans rupture.
De l'autre, on a l'iPhone X. Le X chez Apple est le signe du renouveau, de la rupture telle qu'on l'a connu avec Mac OS X qui a fait sortir la société de l'informatique des années 80 pour adopter un système plus moderne bien que basé sur Unix, arrivé au début des années 70.
Cet iPhone X est ce qu'Apple peut proposer de mieux, écran OLED recouvrant presque toute sa surface (sauf cette barre noire pas jolie), le Face ID qui va révolutionner la notion d'identification de l'utilisateur... Il ouvre la voie à ce que sera la gamme iPhone dans les prochaines années, avec à terme la disparition de cette barre noire ou encore la sortie dans le futur d'un modèle plus petit (en taille) mais doté d'un écran dont la surface sera celle de l'iPhone 6 dans le format d'un SE.

Tout va donc bien, ou presque car il n'est jamais simple de marier en même temps passion et raison.
On le voit dans les médias, l'iPhone 8 a été occulté ou presque par son frère plus sexy alors qu'il ne sera en précommande que le 27 octobre pour une sortie ultérieure.
Les composants de cet iPhone X étant rares et chers, Apple ne pourra en produire qu'une quantité limitée en laissant le gros des ventes à l'iPhone 8.

Le choix de la cohabitation de ces deux gammes a certainement été l'occasion de discussions longues chez Apple. C'est certes le meilleur compromis, mais surtout le moins mauvais, préserver la chèvre et le chou en espérant que tous les clients (et donc les actionnaires) y trouvent leur compte. Il se pourrait toutefois que l'iPhone X fasse un tort considérable au 8, ce qui créerait une crise dans la société si elle ne peut fournir en masse cet appareil et ne vende pas l'autre.

Malgré l'enthousiasme dont ils ont fait preuve, les cadres dirigeants d'Apple sont certainement dans un grand stress car ils doivent jouer avec la chose qui assure à leur société pratiquement tous ses bénéfices en modifiant profondément la recette du plat qui fait leur succès depuis tant d'années. Vu comme cela, il est peut-être de bon présage que le DG de la société s'appelle Cook.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?