Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Dell veut recentrer ses activités sur les marchés professionnels

Ce n'est un secret pour personne, Dell n'a plus la grande forme olympique qu'on lui connaissait il y a seulement 5 ans. Entre temps, la société s'est fait dépasser par HP sur les marchés professionnels et a systématiquement échoué dans sa volonté de concurrencer Apple.
Lors d'une réunion, Michael Dell a annoncé le nouveau cap prioritaire de sa société, se renforcer sur le marché des PME en y consacrant des investissements d'un milliard de dollars. La société veut non seulement leur vendre des ordinateurs, mais également des services associés IT comprenant par exemple du stockage ou des services de clouding.

La situation est en gros opposée à celle d'Apple qui fort de son succès sur les marchés grand public met de plus en plus de côté les marchés professionnels. Dans une certaine mesure on peut le comprendre. Quand des produits plaisent à ce marché, il est alors facile de multiplier les bénéfices juste en multipliant les points de vente (enfin pour Apple, les siens) et la publicité à grande échelle.
En revanche, pour s'imposer sur les marchés professionnels il faut bien plus de temps et d'investissements sur le terrain que ce soit avec des commerciaux bien formés et capables de répondre à des appels d'offres que des ingénieurs capables de répondre à des demandes spécifiques de clients prêts à acheter des parcs de machines.
Selon les mauvaises expériences dont nous avons été les témoins indirects ces dernières années, Apple est très mauvaise à ce jeu alors que la société excelle à vendre des produits grand public.
Il y a cependant une grosse différence entre ces deux marchés même une fois le succès présent. Pour l'illustrer, il suffit de se rappeler ce qu'est devenue la division baladeurs de Sony. Après des années de règne sans partage ou presque, Sony a été balayée de ce marché en très peu de temps par l'iPod. Ce fameux grand public est bien plus volage que le sont les professionnels longs à convaincre et longs à changer de direction. S'il est difficile d'imaginer que quelqu'un fasse mieux qu'Apple sur ses marchés phares, il faut savoir qu'à ce moment-là, en peu de temps, la société dégringolera dans les limbes de ce qu'elle a mis tant de temps à se débarrasser, la ringardise.

Sondage

Est-ce qu'Apple vous fait encore rêver ?