Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

iPad contre papier : la taille (et le poids) comptent

Hier, j'ai eu la chance d'utiliser un iPad qui, comme vous le savez, ne sortira officiellement en France que d'ici la fin du mois d'avril.
Mes premières impressions ont été assez contradictoires : à voir l'iPad en vrai, il semble plus grand que les photos ou les vidéos ne le laissent croire, mais lorsqu'on le prend en main, il semble plus petit que je ne le pensais.
Le fait qu'il semble "petit" et en particulier sa minceur font qu'il semble étonnamment lourd quand on le prend en main. C'est un peu comme penser attraper un magazine et en fait en attraper deux.
Et comme il a beaucoup été dit que l'iPad est trop lourd pour être utilisé confortablement pour lire en le tenant d'une seule main, j'ai décidé de faire une petite comparaison entre l'iPad et une série de bouquins.

Voici les résultats:

produit type poids (kg) poids/iPad HxLxP (mm)
Anathem (Neal Stephenson) gros livre relié (973 pages) 1,311 1,9 239x161x54
iPad (modèle wifi)   0,68 1,0 243x190x13,4
Harry Potter & the Deathly Hallows (J.K. Rowling) livre relié moyen (607 pages) 0,631 0,9 205x135x45
Watchmen vol. 1 (Moore. Gibbons) Bande dessinée cartonnée 0,580 0,9 320x229x10
Réponses Photo Magazine 0,460 0,7 290x221x6
Martha Washington saves the world (Miller. Gibbons) Comics format américain 0,245 0,4 259x169x6
No country for old men (Cormac McCarthy) livre de poche (305 pages) 0,215 0,3 198x129x19

Pour appuyer les chiffres et illustrer la comparaison, j'ai fait des photos des livres utilisés, vus de dessus et de côté. N'ayant pas d'iPad sous la main, j'ai collé une photo d'iPad à l'échelle (merci d'être indulgent devant mon absence de talent photoshopesque...)

iPad vs books - above

iPad vs books - side

Si l'on considère le poids, on se rend compte que l'iPad est à peu près équivalent à un roman de taille moyenne en édition reliée ou à une grosse BD cartonnée. Et à environ 3 livres de poche...
En gros, il n'est guère plus lourd qu'un livre "ordinaire". Bien entendu, il ne me viendrait pas à l'idée de lire un livre relié debout et en le tenant d'une seule main...

Une bonne analogie en termes de lecteurs de livres électroniques serait que l'iPad est un livre relié, tandis que le Kindle est un livre de poche. Cela correspond bien aux dimensions respectives des deux appareils (le Kindle pèse 0,285 Kg et mesure 203x127x9mm), mais aussi à leurs designs, à leurs qualités de construction et à leurs prix, de même qu'à l'apparence des livres électroniques proposés sur les deux plates-formes. À mon avis, les gens qui disent que l'iPad est un Kindle-killer se trompent: ce serait comme de dire que les livres de poche tuent les livres reliés. Comme pour les livres, l'iPad et le Kindle occupent deux niches distinctes et complémentaires

Sondage

Est-ce qu'Apple vous fait encore rêver ?