Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Relations avec la Chine : Apple fait face à des problèmes politiques aux Etats-Unis

Travailler en Chine et avec les autorités chinoises n'est pas une sinécure.
Dans les pays occidentaux, quand une grande société comme Apple souhaite éviter que des lois ou des décisions défavorables ne soient prises à son encontre, elle envoie ses lobbyistes tenter de convaincre les décisionnaires de ne pas les faire passer.
En Chine, tout est plus compliqué. On ne peut se permettre de froisser des dirigeants en espérant avoir l'appui de leurs opposants ou en comptant sur une alternance politique lors des prochaines élections.

Ces dernières semaines, Apple a fait face à la pression des autorités chinoises pour retirer une application permettant aux manifestants de Hong Kong de se fédérer et d'éviter les forces de l'ordre. La société a en peu de temps retiré l'application de son App Store, l'a remise puis encore retirée. Cela lui a valu une forte critique des médias mondiaux, des défenseurs des libertés et cela lui vaut maintenant des critiques officielles de sénateurs américains.

Ils ont publié une lettre ouverte adressée à Tim Cook.
Ils reprochent à sa société d'avoir censuré cette application et ainsi d'avoir plié devant les autorités chinoises pour ne pas les froisser et se voir interdire leur marché au détriment des libertés individuelles.

Apple a probablement fait l'erreur ces dernières années, sous l'égide de Tim Cook, de se lancer dans le sociétal et de s'ériger en défenseur de la liberté et de la vie privée de ses clients. C'est une bonne chose, mais elle fait maintenant face aux contradictions de son comportement ou plutôt de sa posture.

Sondage

Est-ce qu'Apple vous fait encore rêver ?