Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Dans la peau de Lionel de Macbidouille

Ayant fait le tour des questions du dimanche à Tim Cook, j'ai décidé de lancer une nouvelle série de sujets dominicaux qui seront très personnels, comme vous l'avez deviné dans le titre.
Cette série va relater de manière humoristique mes expériences vécues en tant qu'initié dans le monde Mac (et plus généralement en informatique) face à des personnes qui le sont bien moins et sont persuadées que vous détenez la clé de leur problème et allez le régler en un tour de main.
Il ne s'agit bien entendu en aucun cas de se moquer de qui que ce soit, mais seulement de vous faire sourire d'anecdotes s'étant répétées parfois des dizaines de fois durant ces dernières années et auxquelles nombre d'entre vous ont été aussi confrontés. Il y en a en fait tellement que le plus difficile est de faire un choix dans ces anecdotes et parfois aventures. Cette série cherchera aussi à rappeler une chose que l'on oublie parfois. L'informatique n'a jamais été simple, elle ne l'est toujours pas. Ces dernières décennies on a seulement réussi progressivement à masquer sa complexité derrière des interfaces de plus en plus conviviales et tout fonctionne plutôt bien, jusqu'au moment où cela ne marche pas.

Commençons donc aujourd'hui par une aventure qui arrive assez souvent, lorsque je suis invité par des amis ou des proches à boire un verre ou manger chez eux et où je finis immanquablement devant un écran d'iPhone ou de Mac à régler un problème, que ce soit une impossibilité de relever des mails, d'en envoyer, de faire une mise à jour ou de se connecter au Wi-Fi depuis le fond de la cuisine.

Souvent, régler ces problèmes ne prend que quelques minutes, tout du moins en plus de celui pris par la personne pour retrouver le mot de passe indispensable qui n'est jamais mémorisé ni noté à portée de main.
La question qui tue à ce moment-là, ou plutôt la demande est "montre moi comment tu fais". Bien entendu pas question de refuser, mais c'est le début d'une soirée passée non pas à discuter de tout et de rien mais passée devant un écran.
Donc on est parti pour un pas à pas commenté des différentes étapes menant à la résolution du problème avec en cours de route la définition de termes comme serveur DHCP, DNS, routeur...

La plupart du temps il faudra réexpliquer à plusieurs reprises ces notions évidentes pour certains mais totalement obscures pour d'autres avec le moment fatidique du "je vais essayer de le faire moi tout seul maintenant".
On repart alors pour quelques tours et au bout d'une heure pour régler un problème qui l'a été en fait en 30 secondes, tout le monde est content jusqu'au moment où l'on se fait dire "Je ne sais pas si j'y arriverais tout seul. Si ça recommence, je t'appelle".
C'est en effet tout le souci des problèmes que l'on ne rencontre que très épisodiquement, on oublie la solution entre temps.

Maintenant, la plus importante leçon de toute cette histoire, si vous intervenez pour régler un problème quelconque sur la machine de quelqu'un d'autre.
"L'ordinateur que tu m'as réparé ne marche plus". N'oubliez jamais que dès lors que vous touchez au produit d'un autre, vous allez vous retrouver avec une responsabilité sur le dos dont il sera très difficile pour ne pas dire impossible de vous débarrasser.

En espérant avoir un bon accueil pour cette brève, bon dimanche.

Sondage

Quel est le prix maximum que vous mettez dans votre Mac ?