Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Seagate arrive sur le marché des SSD grand public

Présent depuis quelques temps déjà sur le marché des SSD pour entreprises, Seagate s'est enfin décidé à se lancer également sur les SSD grand public, en annonçant la gamme Seagate 600 SSD, qui sera composée de six modèles 2.5" SATA 6 Gbit/s, de 120, 240 et 480 Go avec des épaisseurs de 5 et 7mm.

 

Seagate 600 SSD

Pour ce faire, Seagate a adopté un contrôleur Link A Media LM87800, une puce pas vraiment nouvelle, mais assez peu connue, qui était utilisée jusqu'à présent par Corsair dans ses Neutron et Neutron GTX. Couplé à un firmware spécifique Seagate et de la mémoire MLC Toshiba 19nm, il délivre 500 Mo/s en lecture séquentielle, 400 Mo/s en écriture séquentielle (300 Mo/s pour le 120 Go), 80 KIOPS en lectures aléatoires de 4 Ko et 70 KIOPS en écritures aléatoires de 4 Ko (60 KIOPS pour le 120 Go). Ces SSD sont garantis 3 ans et pour un volume d'écritures de 36 To sur la version 120 Go et 72 To sur les capacités supérieures. Des performances qui sont dans la bonne moyenne, mais qui sont inférieures à celles promises par Corsair sur les Neutron GTX, qui en plus sont garantis cinq ans.

La gamme professionnelle bénéficie pour sa part d'un renouvellement, avec trois nouvelles familles. Tout d'abord, les 600 Pro, qui utilisent le même contrôleur, mais seront proposés uniquement en 7mm, avec les trois capacités de la gamme 600, mais aussi des modèles dotés d'un over-provisioning plus large, offrant des capacités disponibles de 400, 200 et 100 Go. La garantie qui passe à 5 ans et à des volumes d'écriture plus élevés (sauf en 120 Go) : 350 To pour le modèle 480 Go, 1080 To pour le 400 Go, 134 To pour le 240 Go, 520 To pour le 200 Go, 24 To pour le 120 Go et 220 To pour le 100 Go. Les performances annoncées sont légèrement supérieures en accès séquentiels (jusqu'à 520 Mo/s en lecture et 450 Mo/s en écriture), mais bien moindre en écriture aléatoire de 4 Ko (de 8 à 30 KIOPS selon les modèles).

Plus haut de gamme, la série 1200 passe à une interface SAS 12 Gbit/s. Toujours au format 2.5" 7mm, ils seront disponibles dans des capacités de 800, 400 et 200 Go. Côté performances, comptez 750 Mo/s et 110 KIOPS en lecture et 500 Mo/s et 40 KIOPS en écriture (400/25K pour le 200 Go), avec la capacité d'encaisser 3650 à 14600 To d'écritures pendant les 5 ans de garantie.

Enfin, Seagate sort l'artillerie lourde pour les entreprises les plus exigeantes avec les X8 Accelerator, des SSD au format PCI-E 2.0 8x. Avec des capacités de 555 à 2222 Go, ils offrent des débits pouvant atteindre 2.7 Go/s en lecture et 1.1 Go/s en écriture. Les accès aléatoires ne sont pas en reste, avec jusqu'à 350 KIOPS en lecture et 103 KIOPS en écriture. Les volumes d'écriture garantis changent d'unités, avec 10 à 33 Po sur cinq ans. Cette gamme a également la particularité de proposer un over-provisioning variable, pour laisser à l'utilisateur le choix entre capacité et performances. En mode "haute capacité", les performances en écriture aléatoire sont divisées par deux, tandis qu'en mode "hautes performances" la capacité est amputée de 17%.

À défaut d'être entré rapidement sur ce marché, Seagate frappe fort pour son arrivée. Il faudra par contre connaître la grille tarifaire et attendre les premiers tests pour vérifier si les performances promises sont tenues et si ces SSD sont compétitifs par rapport à ceux déjà disponibles, en particulier pour la gamme 600, qui va devoir faire face à une concurrence déjà bien en place.

Sondage

Quel est le prix maximum que vous mettez dans votre Mac ?