Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Apple parle des risques du Jailbreak

Si le Jailbreak d'iOS est presque aussi ancien que le premier iPhone, Apple n'a que rarement parlé de lui depuis que Steve Jobs l'avait comparé à un jeu du chat et de la souris il y a de nombreuses années. Depuis, la société fait comme s'il n'existait pas, ayant échoué à le faire interdire, elle se contente de combler au fur et à mesure les failles permettant son utilisation.
La société a toutefois publié une kbase dans laquelle elle parle des risques du Jailbreak, sans le citer bien entendu. La voici dans son intégralité:

Conçu par Apple, l’iOS est prévu pour assurer le bon fonctionnement des iPhone, iPad et iPod touch. Certains clients n’ont pas compris les risques que comporte l’installation de logiciels apportant des modifications non autorisées (« jailbreaking ») à l’iOS de leur iPhone, iPad ou iPod touch. Des clients ayant installé des logiciels qui opèrent ces modifications ont rencontré de nombreux problèmes au niveau du fonctionnement de leur iPhone, iPad ou iPod touch piraté. Voici quelques exemples de problèmes dus à ces modifications non autorisées de l’iOS :

  • Instabilité de l’appareil et des applications : pannes fréquentes et imprévues de l’appareil, pannes et blocages d’applications intégrées et tierces, pertes de données. 
  • Données et communications vocales non fiables : appels interrompus, communication des données lente ou non fiable, données de localisation incorrectes ou différées. 
  • Perturbation de services : des services tels que la Messagerie Vocale Visuelle, YouTube, Météo et Bourse ont été perturbés ou ne fonctionnent plus sur l’appareil. En outre, des applications tierces qui utilisent le service de notification push d’Apple ont rencontré des difficultés à recevoir des notifications ou ont reçu des notifications destinées à un autre appareil piraté. D’autres services qui fonctionnent par synchronisation, tels que MobileMe et Exchange, ont également rencontré des problèmes de synchronisation des données avec leurs serveurs respectifs. 
  • Compromission de la sécurité : ces modifications ont entraîné des compromissions de la sécurité pouvant permettre à des pirates de voler des informations personnelles, d’endommager l’appareil, d’attaquer le réseau sans fil ou d’introduire des logiciels malveillants ou des virus. 
  • Réduction de l’autonomie de la batterie : le logiciel piraté a provoqué l’accélération de la décharge de la batterie et ainsi réduit les opérations pouvant être réalisées sur un iPhone, iPad ou iPod touch avec une seule charge.  
  • Incapacité à appliquer de nouvelles mises à jour de logiciels : certaines modifications non autorisées ont entraîné des dommages irréparables au niveau de l’iOS. Cela peut rendre l’iPhone, l’iPad ou iPod touch définitivement inopérant lors de l’installation d’une mise à jour de l’iOS fournie par Apple. 

Nous vous recommandons vivement de n’installer aucun logiciel visant à pirater l’iOS. Veuillez également noter que toute modification non autorisée de l’iOS constitue une violation du contrat de licence de l’utilisateur final de l’iPhone et, pour cette raison, nous pouvons refuser d’effectuer la réparation d’un iPhone, iPad ou iPod touch sur lequel est installé un logiciel non autorisé.  

On ne pouvait pas en attendre autre chose de la part d'Apple, mais on peut noter qu'elle prédit les pires choses possibles, qui restent quand même exceptionnelles. 
Il y a toutefois une chose importante à signaler. Pour annuler une garantie, Apple devra légalement prouver que c'est le jailbreak qui a provoqué la panne, ce qui n'est pas évident du tout.

Sondage

Pensez-vous encore qu'Apple puisse révolutionner vos usages informatiques ?