Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Intel: Haswell arrivera au premier semestre 2013 et supportera un nouveau système de gestion mémoire

En 2011, Intel a pris un conséquent retard sur le lancement des processeurs Sandy-Bridge lié à un bug touchant leurs chipsets. C'est en partie la raison pour laquelle Ivy-Brige n'est pas sorti en tout début 2012, le temps de laisser une carrière à son prédécesseur.
Pour Haswell, la prochaine architecture, Intel ne compte pas essayer de refaire le retard et devrait lancer ces nouvelles puces entre mars et juin 2013.

Pour rappel, l'essentiel de la nouveauté d'Ivy Bridge est lié à la gravure 22 nm 3D de ses transistors. Haswell quant à lui utilisera la même gravure mais verra son architecture interne fortement remaniée. Parmi les nouveautés qu'Intel va introduire, il y aura la gestion de la mémoire transactionnelle.
Son arrivée correspond à un besoin lié à la multiplication des coeurs dans les processeurs et au nombre toujours plus conséquent de logiciels capables d'en tirer le meilleur parti. Lorsque l'on décide de découper un processus de programmation en plusieurs fils pour en accélérer le traitement, on doit gérer toujours plus finement l'usage que chacun fera au niveau de la mémoire partagée, avec le risque qu'une modification d'une donnée en RAM ne fausse tout le calcul.
Dorénavant, grâce à un jeu d'instructions spécifiques, il sera possible de demander au processeur de surveiller les zones de mémoire partagées, mais aussi d'en rendre l'accès exclusif à certains fils seulement, une sorte de super mémoire protégée qui déchargera le système d'exploitation de ces tâches qu'il remplit plus ou moins bien.
Accessoirement, nous présumons que ce type d'instruction pourra aussi éviter certaines failles de sécurités liées à la mémoire, comme les logiciels espions qui vont aller regarder en RAM ce que font les autres, afin par exemple de récupérer des données autrement chiffrées. 
L'usage de cette mémoire transactionnelle obligera quand même les développeurs à un nouveau travail puisqu'ils devront spécifiquement choisir la manière dont fonctionnera chaque fil de leur logiciel en choisissant les instructions les plus appropriées.

Sondage

Pensez-vous encore qu'Apple puisse révolutionner vos usages informatiques ?