Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Le casse tête du partage Internet de l'iPhone

Depuis la sortie du firmware 3.0, ou plutôt depuis le moment où il a commencé à se balader sur Internet, on ne parle plus que d'une de ses fonctions, le partage Internet. Il s'agit de la possibilité toute bête, disponible sur des mobiles depuis des années mais seulement maintenant sur les iPhone 3G et 3G S, la possibilité de transformer le téléphone en modem.

Les opérateurs ont donné leurs règles du jeu, OK pour faire modem, mais il faudra payer plus, jusqu'à 29,90 Euros chez Orange pour un illimité. Là où les choses se compliquent, c'est qu'il est relativement simple d'activer cette fonction sans passer par la case payante, en utilisant le forfait intégré au téléphone. Et c'est là que les choses se corsent.
La plupart des hacks réalisés ne l'ont pas été de manière très propre. Ils marchent, mais laissent des traces que les opérateurs veulent utiliser pour facturer cet usage non prévu ou plutôt non payé.
Pour résumer les choses, vous avez un iPhone avec un abonnement data illimité. Mais cet abonnement se retrouve bridé au delà de 500 Mo ou 1 Go. Mais attention, si vous voulez utiliser du data sur votre ordinateur avec l'iPhone comme modem, ce n'est plus le même data. Il faut en payer un autre, soit en limité, soit en illimité, mais pas vraiment puisqu'il se retrouve bridé au delà de 2 Go... 
Tout ceci est dur à avaler lorsque l'on a l'habitude d'un illimité illimité à la maison. La faute en revient à la rareté de la bande passante des relais 3G. Elle est très limitée, et impossible à étendre surtout maintenant que les antennes relais font mauvais genre. Ces opérateurs sont donc confrontés à une demande croissante pour cette ressource et font ce que fait tout commerçant dans ce cas, la vendre au mieux et au plus cher.
Nous trouvons cependant dommage qu'ils n'aient pas tenté d'explorer d'autres pistes plutôt que d'essayer de prendre tout de suite le maximum d'argent. Ils auraient par exemple pu proposer un partage Internet gratuit mais avec un débit limité par rapport au débit qu'offre l'iPhone. Ils auraient ainsi permis à leurs clients d'assurer un service minimum sans chercher à tout prix à activer sans payer le partage Internet qui lui n'a pas de bridage et peut rapidement saturer les réseaux. D'autres solutions auraient été tout autant envisageables.

Sondage

Pensez-vous encore qu'Apple puisse révolutionner vos usages informatiques ?