Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

L’overclock des G3 : mode d’emploi

En lisant cet article vous saurez tout sur l'overclock de G3 Bleu & Bleu et G3 Beige. Ce n'est pas si compliqué qu'on ne le pense...


Lors de la fabrication des processeurs, les fondeurs font tout pour que la qualité de la gravure soit la plus constante possible.
Cependant au vu des contraintes technologiques énormes, tous les processeurs en bout de chaîne n'ont pas les mêmes qualités.
On leur fait donc passer des tests de qualité et de vitesse d'horloge.
Ainsi si un processeur tourne à 320 Mhz d'une manière fiable, il sera qualifié 300. (Il existe toujours une marge de tolérance pour ne pas se tromper). Dans le cas contraire, il sera testé pour 266 ou 233Mhz, validé pour l'une de ces vitesses ou bien jeté.
Cependant il arrive que le fondeur ayant besoin de processeurs à 266 et pas de 300 estampille ces derniers pour 266.
Il existe donc des marges pour overclocker :
- Soit sur le seuil de tolérance (10 à 20 %)
- Soit sur l'espoir d'avoir un processeur sous échantillonné.
Cependant tous les processeurs ne permettent pas d'envisager les mêmes performances.
Pour avoir une idée des espoirs permis quelques tests préliminaires peuvent être réalisés.
1) La température du processeur.
Obliger un processeur à aller plus vite que sa vitesse d'origine, lui fait dégager plus de châleur. Or cette dernière est l'ennemi numéro 1.
Essayez donc de suivre les variations de température de votre processeur grâce à un logiciel comme Metronome de Sonnet.
En dessous de 40ºC la température est normale.
Au-delà essayez d'intercaler de la pâte thermique (graisse silicone) entre le processeur et le radiateur ou ajoutez sur le radiateur un ventilateur.
2) Le type du processeur :
Bien que tous estampillés G3 les processeurs ont eu de nombreuses déclinaisons. En particulier à partir des G3 300. IBM a commencer à les fabriquer en cuivre alors que Motorola continuait à les faire en aluminium.
Les processeurs au cuivre sont bien plus overclockables.
Pour connaître le type de votre processeur sans le démonter, utilisez le freeware PPC checker.
En cas d'échec, le mac ne démarrera pas ou plantera très vite. Dans ce cas revoyez vos prétentions à la baisse.
Si le mac boote normalement, il faut faire des tests poussés pour valider la fréquence.
Utilisez des logiciels très gourmands en calcul comme des jeux (Unreal Tournament, Quake 3) ou des softs de calcul comme RC5. Si le mac plante posez un ventilateur sur le processeur et recommencez les tests.

Partager sur

Sondage

Pensez-vous encore qu'Apple puisse révolutionner vos usages informatiques ?