Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

L'incroyable dégringolade de l'action AAPL

Vendredi, le cours de l'action à la fermeture des marchés était de 172,29$. Il est coté hors marché à 172,01$.
On est donc juste en dessous de la valeur qu'il avait un an plus tôt, jour pour jour.

Personne n'aurait pu croire une telle chose possible il y a seulement trois mois, Apple donnant alors une impression d'invincibilité et de potentiel de croissance infinie.
Mais malgré de très bons résultats, la volonté de la société de ne plus donner de chiffres de vente détaillés et la cascade de rumeurs annonçant des commandes d'iPhone en baisse ont eu raison de cet état de grâce.
En deux mois, la capitalisation boursière d'Apple a perdu près de 200 milliards de dollars et on ne sait pas trop quand son cours se stabilisera. En effet, toutes les valeurs technologiques sont maintenant en fort recul et Apple suit, en plus de ses propres problèmes, la tendance.
A y regarder de plus près, les choses sont même plus simples ou plus compliquées selon la manière de voir les choses. Apple est devenue la tendance des valeurs technologiques américaines. C'est probablement la raison pour laquelle elle a pu grimper autant à une époque et maintenant tellement baisser, si vite.

Bon, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, c'est une des rares sociétés au monde à pouvoir se permettre de fonctionner pendant plus d'une année sans vendre le moindre produit.
Il n'y a donc rien à craindre pour son devenir à court et moyen terme sauf peut-être des décisions mal avisées de ses dirigeants pour relancer la machine.
En effet, Apple a choisi de se lancer dans une politique de hausse du panier moyen de ses clients. Il serait difficile pour ne pas dire impossible de faire une volte-face rapide sans risquer de tout détruire. Toutefois le bonus des dirigeants de la société dépend en grande partie des performances de l'action, et elles sont abominables pour le moment. Nous craignons qu'ils n'annoncent des mesures en faveur des actionnaires pour relancer le cours de l'action que ce soit par des dividendes exceptionnels ou par encore de nouveaux rachats massifs d'actions.

Dans ce cas, si cela ne marche pas, ce sera le stock cash de la société qui risque de prendre une immense claque et cela lui retirerait son matelas en cas de coup dur.

Sondage

Est-ce que la puce T2 vous dissuade d'acheter un nouveau Mac ?