Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

La norme NVMe passe en version 1.3

La norme NVMe a été créée pour tirer le meilleur parti des supports de stockage à base de mémoire Flash qui auparavant stockaient leurs données comme des disques durs.


C'est en partie elle (mais aussi le passage à l'interface PCI-Express) qui a permis aux SSD de gagner en performances en tirant le meilleur parti des spécificités du stockage de données dans des cellules de mémoire.

La norme vient de passer à la version 1.3, deux ans et demi après la précédente évolution majeure. Elle apporte nombre de nouvelles fonctions qui pourront être proposées pour l'essentiel de manière optionnelle par les constructeurs. En voici la liste:

- Un système d'auto-diagnostic assez proche du SMART que l'on connaît sur les disques durs sera proposé. Il devra inclure des tests cours, moins de deux minutes et éventuellement des tests longs, sur la totalité du support. Bien entendu ces tests devront garantir l'intégrité des données stockées durant leur traitement.

- Un système de gestion de plusieurs partitions de démarrage sera mis en place. Il fonctionnera sans avoir besoin d'ajouter d'autres électronique, nativement, et permettra la mise en place de partitions de secours. Cela aura un intérêt essentiellement sur les smartphones et tablettes qui pourront démarrer en cas de problème sur une seconde partition de secours. Ainsi, sur les iPhone et iPad, Apple fera l'économie d'une partie des composants nécessaires au mode DFU, le mode de restauration en cas de problème.

- Une commande de mise à 0 des SSD sera ajoutée. Elle se rajoutera à l'effacement sécurisé et permettra lorsque l'on la lancera d'effacer irrémédiablement et totalement les données présentes sur le disque que ce soit au niveau de la Flash ou de celui des caches et mémoires tampon associées à la mémoire Flash.

- Amélioration de la gestion de la virtualisation. Les SSD NVMe 1.3 apporteront de nouvelles commandes permettant de virtualiser le support de stockage de manière plus efficace. Si le contrôleur principal du SSD restera unique, il sera possible de gérer plusieurs contrôleurs virtuels secondaires auxquels chaque machine virtuelle aura accès comme une entité physique, directement. Le système principal gèrera ensuite les commandes multiples envoyées en les mettant dans une file d'attente.

- La nouvelle norme permet aux SSD de gérer plusieurs tailles de blocks afin d'avoir celle assurant les meilleures performances en fonction des besoins. Le système d'exploitation pourra donc ajuster la taille des blocks en fonction de ce qu'il considère comme le plus efficace.

- Il sera possible d'envoyer avec les commandes des métadonnées, des données supplémentaires, des titres en quelque sorte. Pour le moment une seule de ces métadonnées est proposée. Il s'agit d'étiqueter les données en fonction du process qui les envoie. Ainsi, le SSD saura qu'un flux de données en cours d'écriture vient d'une seule application et pourra s'arranger pour l'agencer au mieux et évitant de croiser deux flux dans des mêmes blocks. A terme, cela devrait assurer une meilleure endurance des cellules mémoire en évitant de devoir les effacer pour changer uniquement une partie de leurs données, ce que l'on qualifie d'amplification de l'écriture.

- Les SSD pourront communiquer au système leur état et gérer plusieurs modes de consommation d'énergie différents en fonction de la demande. Cela permettra aux systèmes mobiles de gagner en consommation et de gérer plus finement les performances de leurs systèmes de stockage en fonction des besoins.

- Si les SSD garderont des protections en cas de surchauffe en dégradant leurs performances, le système hôte pourra avoir accès à ces données mais aussi influer là dessus en ralentissant le flux de données pour éviter de trop s'approcher des limites ou au contraire de forcer brièvement le SSD pour finir d'accomplir une écriture.

Il faudra longtemps, probablement quelques années, pour que tout cela soit disponible dans les contrôleurs SSD, dans les contrôleurs des ordinateurs et les systèmes d'exploitation, mais on voit que les choses avancent, sans oublier que le stockage SSD n'a commencé à s'imposer que depuis peu.

Sondage

Trouvez-vous que les Mac soient trop chers ?