Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Est-ce qu'un iMac pour les professionnels pourrait les séduire ?

En plus de l'annonce d'un futur Mac Pro "modulaire" et capable de faire revenir les déçus du modèle corbeille, Apple a promis que bientôt elle pousserait la gamme iMac vers des modèles plus "professionnels".
Nous ne reviendrons pas sur la terminologie "professionnel". Nous l'avons déjà fait et les témoignages qui ont accompagné cette brève ont permis de comprendre que les besoins de ces personnes utilisant leur Mac pour gagner leur vie sont d'une diversité incroyable.

Donc même appelé pro, un iMac ne pourrait devenir du jour au lendemain LA machine consensuelle de tous les professionnels.
C'est d'autant plus vrai que l'iMac est une machine dont les compromis ont évolué avec le temps. Au départ ils étaient simples, une machine compacte, dans la lignée des premiers Mac et moins chère que le reste de la gamme. Aujourd'hui, il s'agit d'un ordinateur, certes toujours compact, mais dont le principal compromis est fait à sa finesse qui en fin de compte conditionne pratiquement tout le reste que ce soit une évolutivité absente (cela a toujours été le cas), des réparations complexes et coûteuse (il faut changer la carte logique à la moindre panne), et des compromis drastiques liés à la capacité de refroidissement limitée de ce format imposé par le département design de la société.

Dans ces conditions, à moins de redonner de l'épaisseur à la machine, les possibilités sont restreintes:
1) Apple pourrait mettre des processeurs plus puissants, mais en restant limité par le TDP maximum.
2) Apple pourrait utiliser des Xeon. Soyons clairs, cela n'a de réel intérêt que pour une frange de ces professionnels qui tireraient parti de la plus coûteuse mémoire ECC. A part cela, les seuls Xeon plus puissants que des Core iX ne le sont que parce qu'ils ont plus de cœurs et dégagent à cette occasion plus de chaleur. Mais on retombe sur les limitations du point 1.
3) Apple pourrait utiliser des cartes graphiques plus puissantes, mais on retombe toujours sur le point 1 qui fait qu'il n'est pas possible d'avoir un monstre sans le brider dramatiquement au niveau de ses fréquences....

On pourrait rajouter des points 4, 5, 6 mais tous se heurteraient aussi au concept du design ultra plat à moins qu'Apple, comme ses concurrents, ne décide de mettre aussi l'électronique dans un pied plus volumineux.

Donc, si le format ne change pas, toute appellation pro serait commerciale avant tout le reste.

Il y aurait cependant un point sur lequel Apple pourrait agir, en dehors de ces considérations et qui pourrait convaincre des professionnels (mais encore pas tous), le SAV.
Apple pourrait proposer une garantie totale de 3 ans sur ses machines et certifier une réparation en J+1.
Cela serait un plus indéniable, car notre expérience et celles qui nous remontent nous ont prouvé que les iMac ne sont pas des machines fiables sur le long terme, entre problèmes graphiques et d'écrans, ils ne tiennent pas toujours la route surtout quand ils sont fortement sollicités durant de longues périodes.

Ce serait à notre avis la seule chose sur laquelle la société pourrait agir réellement, avec autre chose que des arguments commerciaux plus ou moins fallacieux.

Nous vous laissons nous donner votre avis là dessus.

Sondage

Comptez-vous acheter un MacBook Pro 2018 ?