Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

El Capitan: l'incroyable régression de l'utilitaire de disque

Quelle est la définition d'un système d'exploitation moderne et efficace ?
La réponse est difficile à donner mais nous pourrions dire que c'est une interface entre la machine et son utilisateur capable de faire des choses complexes de manière facile. A ce jeu Apple a longtemps excellé et OS X a certainement été à ses débuts un sommet dans cet art, permettant de mettre Unix à la portée de tous, sans avoir à rentrer une seule ligne de code.

Hélas, Apple s'est un peu perdu à ce jeu de la simplification ces dernières années et l'on en a eu une nouvelle illustration avec le nouvel Utilitaire de disque sous El Capitan.

Ce dernier a été revu de fond en comble pour se doter d'une interface plus conviviale et plus colorée. Seulement, il est à cette occasion passé d'un produit puissant à une simple interface à peine suffisante pour formater une clé USB.
En effet, il n'est plus possible de lancer une réparation des autorisations devenue (selon l'avis d'Apple) inutile avec ce système. La gestion des partitions a été également revue avec de jolis camemberts qui sont quand même moins intuitifs que le système précédent. Mais c'est aussi tout un pan de ses fonctions liées au RAID qui a été supprimée. Il est tout simplement impossible d'en créer un avec cet outil qui semble plus ludique qu'efficace.
Certes, Apple avait auparavant tué toutes les gammes de Mac capables de gérer un RAID (anciens Mac Pro ou iMac dans lesquels on pouvait mettre deux disques (ou un SSD à la place du Superdrive), mais il n'en demeure pas moins que cela ressemble déjà à une forme d'iOS-isation d'OS X qui devient plus limité au fur et à mesure que les capacités de nos Mac le sont aussi.

C'est d'autant plus dommage qu'il reste, même sur des Mac récents, un potentiel pour le RAID via des périphériques Thunderbolt.

Arrivé là, les éternels "pas d'accord avec Macbidouille" vont rétorquer que l'on peut toujours créer un RAID en lignes de commandes, et c'est vrai. Mais ce sont souvent ceux qui justement louent les mérites d'OS X. Or là, c'est un retour à Unix avec un terminal et des lignes de commandes...

Pour finir, ce n'est pas la première fois qu'Apple fait régresser un outil de son système. On a déjà eu droit à une chose similaire il y a un peu plus de deux ans avec l'Utilitaire Airport qui est passé lui aussi d'un outil plein de fonctions à un système certes très simple, mais bien moins puissant.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?