Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Qualité des logiciels Apple: la contestation monte

Il suffit de lire l'actualité au quotidien pour se rendre compte que par certains aspects les logiciels Apple ont vu ces dernières années leur qualité baisser, soit par une baisse de fonctionnalité de nouvelles versions de logiciels (Final Cut en est la plus amère expérience) soit, encore plus ennuyeux par des mises à jour système, iOS ou OS X laissant un goût terriblement amer à ceux qui ont eu la mauvaise idée de se lancer rapidement. Il suffit de se souvenir des problèmes récurrents de Wi-Fi sous Yosemite ou pire de la mise à jour iOS 8.0.1 qui a briqué bon nombre d'iPhone 6.

Si pendant longtemps seuls des sites spécialisés s'en faisaient l'écho, depuis d'autres plus éloignés du monde Apple ou plus pondérés commencent à en parler. Pour ne citer que lui, car sa critique est très bien construite et sa légitimité à critiquer Apple forte, parlons du billet de Jean-Louis Gassé.
Il y met en avant des choses qui n'aurait pas dû se produire chez Apple et plus certainement qui ne se seraient pas produites à une autre époque.

Il serait facile d'accuser ceux qui ont dû prendre la suite de Steve Jobs mais la raison de ces problèmes est probablement plus simple et moins personnelle. En quelques années le chiffre d'affaire et la R&D d'Apple ont explosé. Or, s'il est facile de multiplier les chaînes de production d'iPhone à l'identique avec des personnes très peu formées pour les assembler, il en va autrement quand on a des équipes de développeurs de plus en plus étoffées avec donc une pyramide qui s'élargit de plus en plus à sa base.
Auparavant, une poignée de développeurs détenait l'essentiel des informations et la maîtrise du code. Avec la multiplication des produits il faut de plus en plus de projets parallères de plus en plus complexes surtout maintenant qu'Apple pousse au maximum pour ajouter des tas de choses à ses systèmes d'exploitation.
On connaît le résultat, un yosemite plein de choses fort intéressantes mais qui a du mal à se stabiliser ou un iOS qui a oublié dans un premier temps qu'il devait tourner sur des appareils anciens histoire de vanter sa pénétration et le peu de fragmentation par rapport à Android.

Difficile de savoir si Apple pourra facilement redresser la barre. Sincèrement nous le pensions il y a deux ou trois ans mais maintenant une situation délicate s'est installée et on ne voit pas Tim Cook qui a tout fait pour éviter le moindre changement profond se lancer dans une refonte totale de ses équipes de développement.

Sondage

Est-ce que la puce T2 vous dissuade d'acheter un nouveau Mac ?