Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Le torchon n'en finirait pas de brûler entre Apple et Adobe

Il ne faut pas être devin pour s'apercevoir que les relations entre Apple et Adobe ont pris une dangereuse connotation conflictuelle qui a certainement atteint son sommet récemment lorsque Steve Jobs a accusé les ingénieurs d'Adobe d'être des fainéants et en annonçant que le HTML 5 allait enterrer Flash, l'une des grandes pommes de discorde entre les deux entreprises, Apple l'ignorant sur l'iPhone et maintenant l'iPad.
Les premiers conflits entre ces sociétés ne sont pas récents. Ils remontent certainement à l'époque où Apple a lancé sa suite Final Cut qui est venue balayer du marché le logiciel Première en un temps record. Depuis, bien d'autres choses comme l'optimisation des suites CS supérieure sous Windows que sous Mac OS X sont encore venues alimenter ce qui est maintenant un conflit ouvert.

Une de nos sources très proche du pouvoir chez Apple est venue nous apporter de nouveaux éclairages et des détails sur ce conflit et ses raisons. Pour commencer, voici ce que dit Steve Jobs d'Adobe dans les couloirs de Cupertino:

Like Microsoft, Adobe has become a stodgy and conservative company, they've lost their focus - they are stuck in the middle.
A l'instar de Microsoft, Adobe est devenu une société frileuse et peu inspirée. Ils ont perdu de vue leurs objectifs et se retrouvent maintenant bloqués.

Voici maintenant en détail ce qu'Apple reproche à Adobe, certaines choses étant connues et d'autres moins:

  •  Adobe a totalement raté son passage à Cocoa et a voulu prolonger l'utilisation de Carbon ce qui a ralenti tout le monde. Ils commencent seulement à peine à maîtriser le nouvel environnement de programmation. Les premières moutures de la future CS5 sous Cocoa seraient encore très peu abouties et totalement instables.
  • Adobe serait rès lent à réagir sur les rapports de bugs qu'Apple leur fait remonter, surtout avec Flash. Apple leur aurait déclaré 410 bugs considérés comme important sur Flash sous OS X, mais Adobe n'en aurait jusqu'à maintenant corrigé que 25. Voici ce que le grand boss dirait de Flash:
Flash has become a collection of cobbled together technologies - a Kludge. It takes a huge amount of processing power and memory - it is too inefficient, and takes too long to learn.
Flash est devenu une accumulation de technologies bricolées. Il faut une énorme quantité de puissance de traitement et de mémoire - il est trop inefficace, et prend trop de temps pour être maîtrisé.
  • Pour Apple, le non portage de Flash sur l'iPhone, tout du moins au début, serait lié à l'incapacité d'Adobe à leur en fournir une version sans bugs et efficace.
  • Apple leur en voudrait aussi pour leur système anti-piratage, l'Adobe Software Activation. C'est ce système qui oblige les utilisateurs des logiciels CS à faire valider en ligne les licences. Afin de ne pas être accessible aux Debuggers logiciels, ce système court circuite le système pour accéder au niveau le plus bas au processeur et à la mémoire, faisant fi de la protection de cette dernière par Mac OS X. Ceci provoquerait des plantages potentiels et une fragmentation de cette dernière sans que le système ne puisse rien y faire. A chaque changement de ce système de protection, chose fréquente puisqu'il est souvent contourné, Apple serait sollicité pour éviter qu'il ne pose des problèmes majeurs d'instabilité.
  • Pour finir, et c'est probablement ce qui fera le plus mal, Apple considérerait que l'interface des logiciels Adobe a trop vieilli et qu'elle n'est plus "user friendly". Ils leur reprochent aussi le coût prohibitif de ces suites.

Les prises de position récentes très dures de Steve Jobs face à Adobe seraient les préliminaire d'une guerre totale entre les deux sociétés. Apple serait en train de préparer des logiciels concurrents, segment par segment à ceux que propose Adobe. Ils développeraient ainsi un logiciel censé concurrencer Flash et Dreamweaver entièrement basé sur du HTML 5 pour qui SJ semble avoir beaucoup d'affection. Outre Aperture X qui va arriver très bientôt, Apple travaillerait à un concurrent direct de Photoshop, un logiciel professionnel et haut de gamme. Nous n'en savons pas grand chose encore, le projet en étant encore à ses débuts.

Sondage

Est-ce que la puce T2 vous dissuade d'acheter un nouveau Mac ?