Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Comprendre les SSD

SartMatt dévoile tout sur le fonctionnement des SSD, et partage des conseils pour optimiser les performances


TRIM

Comme un même secteur logique n'est pas toujours écrit dans la même page, il est important que le contrôleur du SSD dispose en permanence d'une information la plus fiable possible sur la validité des données qu'il contient. En effet, lorsqu'on efface un fichier, le système d'exploitation se contente actuellement de supprimer son entrée dans les descripteurs du système de fichiers, mais ne l'efface pas physiquement, car c'est inutile sur un disque dur (une écriture future au même emplacement pouvant se faire sans effacement préalable). Sur un SSD ce mode de fonctionnement peut engendrer des écritures inutiles. Imaginons par exemple qu'un bloc de 512 Ko contienne 256 Ko appartenant à un fichier, et 256 Ko de pages effaçables. Si on efface le fichier, puis on écrit un nouveau fichier de 128 Ko et si ce bloc est le bloc choisi pour effectuer l'écriture, le contrôleur va lire les 256 Ko correspondant au fichier supprimé, puis effacer le bloc, réécrire les 256 Ko du fichier, puis les 128 Ko du nouveau fichier. On va donc écrire trois fois plus de données que nécessaire, ce qui ralentit l'écriture du nouveau fichier, mais aussi et surtout, on va se retrouver avec un bloc contenant 128 Ko de pages vierges, alors qu'il pourrait en contenir 384 Ko, ce qui va ralentir les écritures futures.

La solution à ce problème est la commande TRIM ("rogner" en anglais), une nouvelle commande qui va être introduite dans la prochaine évolution du protocole ATA. Lors de l'effacement d'un fichier, le système d'exploitation enverra alors cette commande au SSD pour lui indiquer la liste des secteurs logiques correspondant au fichier supprimé, et le contrôleur marquera alors les pages concernées comme étant effaçables. Si on reprend l'exemple ci-dessus, au moment de l'écriture du nouveau fichier de 128 Ko, le contrôleur va voir un bloc contenant non plus 256 Ko de données et 256 Ko effaçables, mais 512 Ko effaçables, et il va donc effacer le bloc sans lecture préalable, en n'écrivant ensuite que les 128 Ko du nouveau fichier.

 

La commande TRIM est pour l'instant support ée par Windows 7 et les noyaux Linux récents . Côté SSD, elle est supportée sur les principaux contrôleurs du marché (Indilinx Barefoot, Samsung PB22-J, Intel G2...), mais pas toujours avec les firmwares d' origine. Intel et Indilinx fournissent également des utilitaires permettant d'envoyer de temps en temps une commande TRIM sur les systèmes Windows XP et Vista. Une solution moins efficace, puisque le TRIM n'est pas envoyé à chaque effacement, mais c' est mieux que rien.
La commande TRIM pose également quelques problèmes dans le cas d'un montage en RAID : pour qu'elle soit utilisable, il faut que le contrôleur RAID soit capable de la gérer, ce qui est loin d'être le cas général.

La commande TRIM est pour l'instant supportée par Windows 7 et les noyaux Linux récents . Côté SSD, elle est supportée sur les principaux contrôleurs du marché (Indilinx Barefoot, Samsung PB22-J, Intel G2...), mais pas toujours avec les firmwares d' origine. Intel et Indilinx fournissent également des utilitaires permettant d'envoyer de temps en temps une commande TRIM sur les systèmes Windows XP et Vista. Une solution moins efficace, puisque le TRIM n'est pas envoyé à chaque effacement, mais c' est mieux que rien.La commande TRIM pose également quelques problèmes dans le cas d'un montage en RAID : pour qu'elle soit utilisable, il faut que le contrôleur RAID soit capable de la gérer, ce qui est loin d'être le cas général.

 

La commande TRIM pose également quelques problèmes dans le cas d'un montage en RAID : pour qu'elle soit utilisable, il faut que le contrôleur RAID soit capable de la gérer, ce qui est loin d'être le cas général.

Si vous utilisez un SSD et un système d'exploitation supportant le TRIM, il faudra également être particulièrement attentif à la sauvegarde de vos données : en cas d'effacement accidentel de fichiers, le fait d'avoir envoyé la commande TRIM les rend définitivement irrécupérables.

Partager sur

Sondage

Est-ce qu'Apple vous fait encore rêver ?