Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Samsung parle des SSD à base de mémoire QLC qui seront destinés au stockage

Samsung, contrairement à certains de ses concurrents, a décidé de ne pas se précipiter sur la Flash NAND QLC et préfère empiler les couches, jusqu'à 128 actuellement, de TLC.
La société a justifié sa décision, critiquant par la même occasion ceux qui en lancent déjà.

Pour Samsung, la QLC nécessite de très coûteux contrôleurs pour assurer la pérennisation des données et assurer un stockage sans faille de ce qui est inscrit sur les SSD. Ses performances seront également très en retrait par rapport à ce que la TLC propose aujourd'hui (avec son système de cache SLC).

Elle compte donc dans un premier temps produire essentiellement des SSD QLC qui auront uniquement une interface SATA (c'est-à-dire autour de 500 Mo/s en lecture et écriture) dont les capacités ne seront pas inférieures à 1 To et qui seront destinés à venir concurrencer les disques durs SATA hautes performances.
Les modèles NVMe auront des débits en lecture de 2,5 Go/s ou 160K IOPS mais la société ne communique pas sur les débits en écriture. Là, ces produits sont destinés à remplacer des grappes de RAID 0 de disques durs classiques.

Il faudra probablement attendre 2020 au minimum pour que la QLC prenne la place de la TLC dans tous les domaines.

Bien entendu, il s'agit là de l'argumentaire de Samsung, qui a peut-être aussi des problèmes à produire de la QLC performante et fiable. On se souvient des soucis qu'a rencontrés la société ces dernières années avec ses SSD dont les performances s'effondraient totalement. Elle a mis du temps à trouver les bons ajustements avec plusieurs mises à jour.

Sondage

Comptez-vous acheter un MacBook Pro 2018 ?