Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Une faille des puces Tegra permet de débloquer les Nintendo Switch

Quoi de pire pour un fabricant de consoles que d'apprendre qu'il est possible à ses clients de la débloquer afin d'en faire autre chose mais surtout pirater des jeux ? Pas grand chose et la guerre entre les fabricants de ce type de produits et les hackers dure depuis toujours.
Ces dernières années, les failles sont devenues de plus en plus rares ou complexes (comme le jailbreak des appareils iOS) car les fabricants ont appris de leurs erreurs.

Hélas, tout n'est pas parfait et une équipe a réussi à débloquer la Nintendo Switch. En soi, cela n'a pas de raison de nous intéresser prodigieusement. C'est la manière qui a de l'importance. En effet, les hackers ont découvert une faille au niveau du SoC Tegra X1 qui est intégré dedans, ou plutôt dans sa boot ROM qui permet à la console de démarrer.

La faille est a priori impossible à combler par voie logicielle. Il faudra une nouvelle révision des processeurs pour patcher les futures consoles.

On retiendra que comme avec les failles Spectre ou Meltdown, les nouveaux exploits se rapprochent toujours plus de la base matérielle qui a été longtemps négligée, tant que s'attaquer au logiciel était plus facile.

C'est la preuve qu'une nouvelle ère s'ouvre, avec à terme plus de sécurisation du matériel et en attendant moins de sécurité ou au moins d'illusion de sécurité.

Sondage

Utilisez-vous SIRI sur votre Mac ?