Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

HomePod premières impressions

Nous avons profité du voyage d'un proche à Londres pour nous faire rapporter un HomePod.

Pour commencer, il est beaucoup plus gros que nous ne le pensions en regardant les vidéos, et aussi assez lourd, 2,5 Kg.

Une fois l'adaptateur UK vers FR connecté dessus et branché, sa configuration est simplissime. Il suffit d'approcher son iPhone et tout se fait automatiquement, à part rentrer son mot de passe de compte iTunes.

Au niveau qualité audio (tout en sachant combien ce genre d'impression est subjective et personnelle), le rendu sonore est bon, très bon. Le son remplit la pièce sans angles morts et on peut tourner autour sans sentir de modifications de la qualité audio ou des fréquences.
Nous avons écouté dessus de très nombreux styles de musique, du R&B au classique en passant par de la Funk et tout ce qui nous venait à l'esprit.
Le son se veut aussi neutre que possible. Nous avons toutefois constaté une accentuation des voix et des basses au détriment des médium graves. Cela se ressent particulièrement en écoutant un concerto pour violon où ce dernier est rendu de manière très réaliste, tandis que l'orchestre semble plus lointain et écrasé.
Toutefois le rendu reste intéressant pour un produit aussi compact et mono.

Pour le reste, Siri n'est disponible pour le moment qu'en anglais et on lui retrouve toutes les limitations de celui des autres appareils iOS. Il n'est pas très futé, et c'est peu de le dire. En fait, cet appareil ne fonctionne encore que très médiocrement de manière autonome, sauf à lui demander d'écouter Beats One (the best radio selon Siri).
Pour le reste, l'usage le plus convivial est encore de l'utiliser en AirPlay depuis un iPhone car il est au moins facile de contrôler le volume audio sans avoir à le demander à Siri ou toucher sa surface. Cela a quand même le désavantage d'occuper un iPhone et l'on regrette que l'appareil n'ait pas comme l'Apple TV une télécommande minimaliste, au moins pour accéder au volume et aux touches d'avance et de retour.

[MàJ] En dehors des tests, on peut noter que le HomePod marque un changement de paradigme chez Apple. Depuis 10 ans la société a poussé à l'individualisation des appareils, démarrée avec l'iPhone, qui est un appareil personnel. Elle l'a étendu avec l'iPad et le fait qu'elle vende de plus en plus de machines mobiles poursuit cette voie. Apple pousse à individualiser ses produits pour démultiplier sa base de clients (on n'est plus à une machine par foyer mais par personne du foyer). Le HomePod va contre cette tendance. Toutes les personnes du foyer peuvent l'interroger ou s'y connecter tant qu'elle ont un appareil iOS.
Bon, Apple pourra à terme miser sur un HomePod par pièce dans un appartement mais le HomePod tendra à devenir la base connectée du foyer pour servir de passerelle domotique.
Il faut noter quand même pour finir que le fameux "dis Siri" est de plus en plus complexe à utiliser quand plusieurs appareils se retrouvent à l'écoute de ce que vous dites.

Sondage

Comptez-vous acheter un MacBook Pro 2018 ?