Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Un blogueur chinois condamné à une forte amende pour avoir perturbé les marchés

Aujourd'hui, à peu de choses près, n'importe qui peut poster n'importe quel message sur les réseaux sociaux. Dans certains cas, des informations fausses, ce que l'on appelle des "fake news", peuvent avoir un fort retentissement dans la vie réelle avec des conséquences parfois difficile à contrecarrer.
La France songe à légiférer à ce sujet, suite à des manipulations orchestrées lors des dernières élections présidentielles. On ignore la portée de cette future loi et on ignore également si elle ne visera pas seulement à protéger les politiques des rumeurs et ragots.

La Chine vient de franchir un nouveau cap dans ce domaine. Elle vient de condamner un blogueur à une amende de 200.000 yuans (25.000 euros) pour avoir posté un message inexact.
Il avait indiqué qu'une réunion avait lieu entre les autorités financières du pays et les gros promoteurs immobiliers au siège de la Commission de réglementation des valeurs mobilières de Chine.
L'information était vraie, mais cette réunion n'avait rien d'exceptionnel, étant prévue de longue date et sans sujet de crise.
Malgré cela, la manière dont elle avait été annoncée avait provoqué une panique des marchés et une chute des cours boursiers.

Ce cas est intéressant car il montre les besoins de régulation dans certains domaines tout en montrant la difficile subtilité dans la présentation des faits. Autant dire que toute loi dans ce domaine sera aussi difficile à mettre en place qu'à appliquer avec discernement.

Sondage

Comptez-vous acheter un MacBook Pro 2018 ?