Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

iPhone: on s'achemine vers un batterygate

La semaine dernière nous vous avons parlé dans une brève de personnes ayant constaté que suite au changement de batterie sur leur iPhone 6 et 6S, ce dernier était plus véloce.
Cela a soulevé sur nos forums et partout ailleurs nombre d'interrogations sur le fait qu'Apple ait pu décider de réduire la puissance de ses appareils anciens pour éviter de faire face à trop de problèmes de batteries. Pour le moment nous n'en sommes qu'à des conjectures. Toutefois, les éditeurs de GeekBench apportent de l'eau au moulin de ceux qui pensent qu'Apple a volontairement bridé ses anciens appareils. Ils ont publié un billet dans lequel ils ont réalisé des statistiques sur les résultats obtenus par les personnes utilisant leur logiciel sous iOS.

Ici par exemple, sous iOS 10.2 on voit que l'écrasante majorité des iPhone 6S obtiennent une note de 2500.

Les choses ont radicalement changé sous iOS 10.2.1 et se sont accentuées sous iOS 11.2. Il y a plusieurs pics attestant qu'un nombre significatif d'iPhone 6S ont vu leurs résultats baisser à des valeurs différentes. Impossible que ce soit le seul effet du hasard.

Pour finir, voici une autre mauvaise nouvelle.

Depuis iOS 11.2 (et pas avant), on commence à voir apparaître des pics semblables, qui semblent correspondre à des bridages en fonction de l'état de la batterie.

Donc, à moins d'un incroyable biais statistique, tout semble indiquer qu'Apple bride progressivement ses anciens modèles d'iPhone sans en informer le consommateur.

A moins d'un miracle, cela devrait conduire la société à subir une action en recours collectif aux Etats-Unis et elle pourrait être accusée en France d'obsolescence programmée. En effet, même si ce ralentissement vise à réduire le nombre de batteries en SAV (ce qui est déjà une faute), ralentir les appareils revient à réduire leur espérance de vie dans des conditions acceptables.

Sondage

Comptez-vous acheter un MacBook Pro 2018 ?