Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

L'iMac Pro pourrait faire de la place à une puce ARM plus puissante

L'iMac Pro utilisera des Xeon, processeurs Intel permettant à Apple de proposer dans un futur proche des machines compactes pouvant embarquer 18 cœurs en plus d'une puce graphique AMD puissante (pour AMD).
Selon plusieurs sources concordantes, cette machine pourrait également embarquer une puce ARM. C'est déjà le cas sur les portables Apple dotés d'une Touch Bar. La puce ARM gère l'affichage de son écran OLED et du Touch ID.
Jonathan Levin a étudié de près le code de bridgeOS, Steve Troughton-Smith a constaté que l'on trouve dans le code de démarrage de macOS des informations au sujet de puces A10, Guilherme Rambo a trouvé dans le code des informations au sujet d'une commande vocale "Dis Siri" dans mac OS.

Ces choses mises bout à bout semblent indiquer que l'iMac pourrait embarquer également une dérivée du processeur A10 Fusion des iPhone 7.
Il pourrait servir de système de sécurisation de la machine en assurant une supervision extérieure aux Xeon lors du démarrage des machines, gérer la commande vocale "Dis Siri" comme sur les iPhone mais aussi assurer, sans avoir à exploiter les Xeon, la fonction App Nap, qui permet de relever ses courriers électroniques ou faire ses sauvegardes Time Machine pendant la veille.

Bien entendu, certains penseront qu'à terme cela permettra de bloquer les Hackintosh ou encore s'inquiéteront qu'une enclave qui leur est inaccessible puisse être sans cesse en marche dans leur machine sauf à débrancher la prise de courant. C'est possible, l'enfer étant pavé de bonnes intentions.
En attendant, et jusqu'à preuve du contraire nous apprécions qu'Apple utilise son énorme expertise dans le monde de la téléphonie mobile pour améliorer nos expériences dans celui des ordinateurs même si nous considérons toujours que la Touch Bar est un coup marketing sans grand intérêt à terme.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?