Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Chiffrement des données: l'Australie rejoint les Etats-Unis et la Grande-Bretagne

Le procureur général australien a annoncé son intention de rencontrer les dirigeants d'Apple afin de discuter d'un sujet très sensible.
Le pays s'apprête comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne à promulguer des lois visant à obliger les intermédiaires comme Apple à fournir le contenu de conversations échangées par des personnes soupçonnées d'être terroristes.
Pour Apple, cela concernera iMessage et FaceTime.

La discussion sera certainement houleuse étant donné qu'Apple ne détient pas de clé de déchiffrement sur ses serveurs. Les échanges sont certes chiffrés mais les clés sont contenues uniquement dans les appareils initiant les conversations. Il n'y a donc pas de moyen simple (ou complexe) d'accéder à ces contenus chiffrés à moins de mettre en place une porte dérobée, chose qu'Apple a toujours refusé de faire aux Etats-Unis.

Pour se conformer avec la loi australienne Apple n'aura donc pas d'autre choix que de cesser de chiffrer les conversations de tout le monde dans ce pays.
Autant dire que cela ne fera pas plaisir au grand public tandis que ceux qui ont quelque chose à cacher se tourneront vers d'autres moyens de communication.

Sondage

Trouvez-vous que les Mac soient trop chers ?