Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Western Digital ne veut pas lâcher la division semi-conducteurs de Toshiba

Toshiba a un besoin impérieux de vendre sa division semi-conducteurs afin d'éponger ses colossales dettes provoquées par un fiasco de sa division nucléaire aux Etats-Unis.
Après des débuts timides d'offres, les choses s'emballent avec d'un côté le Chine qui aimerait mettre la main dessus, de l'autre Apple, Google, Facebook et Foxconn qui aimeraient l'acquérir pour s'assurer un approvisionnement constant en mémoire Flash et les autorités japonaises qui n'ont pas envie de voir partir un savoir-faire important à l'étranger.
Dans cette bataille aux multiples intervenants il y a aussi Western Digital qui a signé un partenariat stratégique avec Toshiba. La société américaine considère que la revente de cette division est une violation de leur partenariat et a fait appel aux autorités internationales pour bloquer cette revente. Pour contourner ce problème, Toshiba a décidé de scinder son activité semi-conducteurs en une entreprise indépendante et de la revendre comme telle.
Western Digital ne se démonte pas mais a décidé devant cette nouvelle donne de se mettre sur les rangs pour la racheter. La société a un avantage important, le soutien des autorités japonaises et avec lui celui des fonds d'investissements souverains du pays.

La bonne affaire est certainement pour Toshiba qui était au départ prêt à brader son fleuron et pourrait maintenant faire une transaction juteuse.

Sondage

Trouvez-vous que les Mac soient trop chers ?