Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Samsung et Intel mettent leur grain de sel dans la procédure contre Qualcomm

C'est décidément un sale temps pour Qualcomm. Après avoir été condamnée en Chine et en Russie pour pratiques anticoncurrentielles, et poursuivie par Apple pour des pratiques identiques, elle est sous le coup d'une enquête des autorités de la concurrence américaines.
Samsung et Intel viennent de prendre position dans cette procédure en déposant des documents à la FTC dans lesquels ils veulent aider cette dernière à prouver ces pratiques.
Samsung, l'un des plus gros utilisateurs des brevets de Qualcomm avec Apple, indique ainsi que non seulement les sommes payées sont astronomiques, mais insiste sur le fait que les accords imposés freinent sa capacité à innover, et proposer des produits concurrents.
Intel, qui est pour l'essentiel un concurrent de Qualcomm, met le paquet sur cet aspect, et tente de démontrer comment Qualcomm à plusieurs niveaux fait preuve de pratiques anticoncurrentielles, en bloquant ou taxant ses velléités d'innovation dans les domaines clé de son business.

Vous vous souvenez probablement de l'information venue de Taïwan selon laquelle Qualcomm empêchait Samsung de vendre certains de ses produits à des tiers. Qualcomm avait démenti formellement toute pratique de ce genre.
Maintenant, Samsung affirme preuve à l'appui que c'est vrai, et que Qualcomm lui interdit de vendre sous licence ces produits qu'elle fabrique.

Les langues se sont maintenant déliées et nous ne voyons pas trop ce qui pourrait sauver Qualcomm de ce qui ressemble au crépuscule d'un règne. Notez que cela n'annonce pas forcément l'avènement d'une plus grande liberté dans les domaines concernés par ses brevets. Nous craignons en effet que la société ne finisse par vendre une partie de ses portefeuilles, et que cela conduise à des cascades de procès pour violation de brevets s'ils atterrissent dans les mains de Patent Trolls.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?