Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Qu'est-ce qu'un Mac Pro modulaire ?

Depuis les annonces de mardi durant lesquelles on a appris eu la confirmation que le Mac Pro corbeille était une impasse technologique, nous nous interrogeons sur ce que Phil Schiller et derrière lui Apple veulent entendre par futur Mac Pro modulaire.
En effet, le Mac Pro premier du nom était déjà à sa façon une machine modulaire.

Il y avait des emplacements pour ajouter des disques durs, d'autres pour ajouter de la RAM tandis que les processeurs étaient sur des cartes filles, autant de modules. On pouvait même facilement installer des cartes graphiques et autres cartes PCI-Express.

Bien entendu de l'eau a coulé sous les ponts depuis et Apple peut laisser de la place à sa créativité sans avoir à ressortir une machine identique.

Aujourd'hui, nous concevons mal de voir Apple proposer une machine avec deux emplacements pour des appareils optiques. Il n'y en aura donc certainement pas, nous en sommes convaincus. Au niveau des disques durs, les choses sont semblables. Il ne serait pas question de proposer quatre emplacements de ce type. Un seul serait déjà pas mal mais même cela n'est pas certain. La société pourrait plutôt proposer des emplacements destinés à des barrettes SSD plus nombreux et souhaitons le au format M2 et pas son format propriétaire. Nous croyons à ce dernier point car ces barrettes seront proposées en option et même probablement à la vente à part et il ne faudrait pas qu'elles soient trop chères par rapport à leurs pendants M2 comme c'est le cas actuellement.
Pour les processeurs, on restera à des Xeon assurément. Il reste à voir si l'on en aura 1 ou 2. Nous penchons là aussi sur la possibilité de créer des configurations à deux Xeon, une autre critique récurrente des actuels Mac Pro.
Il n'y a guère que pour les cartes graphiques que l'on pense savoir avec certitude que l'on pourrait retrouver le simple connecteur PCI-Express capable d'héberger l'essentiel des cartes du commerce. Le connecteur propriétaire et le format de cartes inadapté était là aussi une voie sans issue certes propice aux gros bénéfices mais pas aux ventes conséquentes.

On pourrait aller plus loin et imaginer réellement une machine proposée sous forme de modules que l'on peut empiler, des modules CPU, des modules de stockage et encore d'autres de cartes graphiques, un moyen de créer réellement des configurations sur mesure avec des connecteurs installés sur ces modules. C'est envisageable mais complexe à mettre en œuvre. Certes, on pourrait avoir des connecteurs Thunderbolt 3 (ou 4 d'ici là) pour que tous travaillent ensemble, mais il n'y a pas une infinité de lignes PCI-Express sur les Xeon, ce qui rendrait les mariages délicats à organiser. Pourtant l'idée resterait séduisante sur le papier. On aurait à la base un module doté d'une alimentation et d'un ou deux Xeon (embarquant une partie graphique) et en option des modules CPU contenant une carte graphique à chaque fois avec aussi des modules de stockage. La mise en œuvre complexe de ce concept expliquerait au moins le temps nécessaire au développement d'une telle machine.

Dans tous les cas, on peut espérer que ce sera un retour des Mac Pro dans les marchés professionnels d'où ils se sont exclus tout seuls, de la bidouille sur les Mac (comptez sur nous) et d'une forme de liberté des clients qui pourront réellement choisir un outil adapté à leurs besoins.

Pour finir, nous parlerons de cet hypothétique iMac destiné aux professionnels. Nous présumons que ces machines auront comme principale différence de pouvoir héberger des solutions graphiques plus puissantes (grâce à un refroidissement plus efficace et une alimentation plus généreuse), de quoi pouvoir faire réellement du GP-GPU, chose qui manque cruellement à l'environnement macOS alors que c'est devenu une réelle voie d'avenir.

Sondage

Trouvez-vous que les Mac soient trop chers ?