Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Les données d'un stimulateur cardiaque utilisées pour prouver une fraude aux assurances

Voici une histoire surprenante, arrivée aux Etats-Unis dans l'état de l'Ohio.

Un homme avait fait appel à son assurance pour le rembourser d'un incendie survenu à son domicile.
Il avait déclaré avoir été surpris par la survenue de ce dernier, accidentel, et n'avait pu que boucler quelques valises, les faire passer par la fenêtre et les récupérer dans la précipitation avant de les mettre dans sa voiture et de s'éloigner de la maison en feu.

Lors de l'enquête, la police a découvert qu'il était cardiaque et portait un stimulateur. Cela a mis la puce à l'oreille aux policiers qui l'imaginaient mal fournir un tel effort dans la panique sans défaillir.
A la demande des enquêteurs, la justice a accepté de faire saisir les données de ce stimulateur cardiaque et de les faire analyser par un expert judiciaire.

Ce dernier a conclu que les données rendaient hautement improbable le scénario décrit par la personne et que rien ne semblait montrer un effort intense au moment du sinistre, effort qu'il aurait été bien difficile de fournir vu son état de santé.

Sur ces faits, l'homme a été condamné pour fraude à l'assurance.

Si nous vous racontons cette histoire, c'est qu'actuellement de plus en plus d'appareils collectent des informations personnelles et biométriques. Même si vous n'êtes pas un criminel, les données enregistrées pourraient un jour se retourner contre vous.
Songez-y alors que de plus en plus de sociétés, inutile de les citer, veulent collecter et faire commerce de vos données médicales, même censées être rendues anonymes.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?