Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

Un bug de Spotify compromet les supports de stockage

Depuis au moins des mois, le logiciel Spotify, aussi bien sur Mac, sur PC que sur Linux est affecté d'un bug. Ce bug, rapporté par ARS Technica et dont on retrouve de très nombreux témoignages sur la toile, provoque l'écriture de très grosses quantités de données sur les disques des machines sur lesquels le logiciel est installé.
On parle de 5 à 10 Go par heure et des tests ont montré qu'en quelques jours le logiciel pouvait écrire 700 Go de données sur un disque dur. Ces données sont inutiles et sans importance et totalement déconnectées de l'usage du logiciel, qui continue à remplir le disque que l'on l'utilise ou pas et qu'il soit lancé ou pas.

Cela peut non seulement provoquer des ralentissements des machines, des pertes d'autonomie des portables mais surtout des usures prématurées des SSD, dont de plus en plus d'ordinateurs sont dotés. En effet, nous vous rappelons que ces SSD composés de cellules de mémoire Flash NAND ont un nombre limité de cycles d'écriture largement grévé par ce bug logiciel.
Ainsi, il est possible que certains SSD de faible capacité aient vu leur durée de vie gravement compromise s'ils ont été soumis pendant des mois à ces incessantes écritures, qui ont alors pu atteindre des dizaines ou centaines de téraoctets.

Spotify est en train de déployer une version 1.0.42 censée régler le problème mais elle le fait à son rythme sans se presser alors que le problème est majeur.

Sondage

Envisageriez-vous d'acheter un ordinateur non Apple ?