Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.

MacBidouille

La guerre froide entre les Etats-Unis et la Russie passe par internet

La plupart des gens sont probablement trop jeunes pour se souvenir de ce qui se passait durant ce que l'on appelle la guerre froide entre l'URSS et les Etats-Unis (et plus généralement les pays occidentaux).
A cette époque, si les deux pays ne s'affrontaient pas directement sur les champs de bataille, ils le faisaient indirectement dans de nombreuses autres guerres dans lesquelles ils avaient des intérêts. D'un autre côté, cette guerre se passait sur le terrain de l'espionnage, de l'infiltration, tant de choses si bien décrites dans des romans.

Il n'est un secret pour personne que la Russie cherche maintenant à retrouver la place perdue par l'URSS après l'effondrement du bloc soviétique. Il y a d'un côté une guerre commerciale et de l'autre à nouveau de l'espionnage (s'il a réellement cessé un jour) mais maintenant devenu pour l'essentiel cyber-espionnage. A ce jeu, les Américains ont longtemps été tout puissants mais la Russie a appris à jouer à ce jeu et attaque à son tour.

Tout récemment, les systèmes électroniques de vote aux Etats-Unis ont été compromis et les autorités américaines ont pointé du doigt la Russie. La réponse de cette dernière a été simple et claire, ce seraient des foutaises, mais cela montre surtout qu'une nouvelle guerre froide se passe actuellement via internet et les réseaux.

On apprend également que la Russie tenterait de manipuler les opinions publiques occidentales en utilisant les réseaux sociaux, le but étant non seulement de véhiculer de fausses informations et déstabiliser le système politique américain, mais aussi de faire perdre confiance dans les médias afin de pouvoir réfuter plus facilement leurs allégations sur certaines pratiques.

Si le spectre d'une guerre totale entre l'occident et la Russie reste encore éloigné, il ne fait pas oublier l'actualité récente. Deux bombardiers russes ont en effet été détectés au large de la Bretagne alors qu'ils testaient certainement nos systèmes de défense. Si des avions de l'OTAN font certainement la même chose le long de la frontière russe, le risque d'un incident militaire n'est pas exclu.

A vrai dire, une escalade militaire n'est qu'une des choses à craindre. Nous craignons surtout que ces pays ne se lancent un jour dans une guerre totale via les réseaux en cherchant à paralyser les infrastructures internet mais aussi de distribution d'énergie de leurs adversaires. Dans ce cas, sans avoir à lancer une seule bombe, il serait possible de paralyser un pays entier, et de perturber assez ses système vitaux comme la distribution de nourriture ou les infrastructures d'urgence pour provoquer sans la moindre bombe des dégâts humains monumentaux.

Sondage

Comptez-vous acheter un nouvel iPhone ?